TIRAGE DE RUNES PAR TÉLÉPHONE ET EN LIGNE AVEC SOPHIE

  • Tirage de runes

Solitude : comment ne plus se sentir seul(e) ?

Comment ne plus être seul(e) ?


Pour lutter contre la solitude, il ne faut pas seulement multiplier les initiatives pour sortir de l'isolement, mais il faut aussi changer d'état d'esprit et adopter de nouveaux comportements.


Une vie relationnelle satisfaisante est l'un des principaux facteurs de l’épanouissement personnel. De nombreuses études ont montré que le fait d’être entouré, pouvoir échanger et partager ont un impact positif aussi bien sur la santé psychique que la santé physique.


Notre monde est aujourd’hui hyperconnecté et personne ne devrait plus être seule puisque les moyens de communication sont diversifiés et perfectionnés. Cependant, cinq millions de Français de plus de 18 ans souffrent de la solitude, soit 12% de la population. Le phénomène s’est accru à un million de plus par rapport à l’année 2010 et qui pour la première fois touche les 18-29 ans qui ont été épargnés jusque-là. Le Rapport de la Fondation de France sur les solitudes, sorti en juin 2013, a révélé qu’ils sont désormais 6% à se sentir seuls.

Le spécialiste du bonheur et auteure de plusieurs livres sur le sujet, l’Américaine Gretchen Rubin, considère la solitude comme l'un des principaux obstacles au bonheur. Selon toujours l’auteur, la solitude est un fléau qu’il faut combattre.


Pour la psychologue et psychothérapeute, Anne-Laure Martin : « la solitude n'est pas une fatalité, même si elle dépend en partie de conditions matérielles et environnementales, elle est aussi affaire de positionnement et de comportement ». Ainsi, afin d’adopter le bon état d'esprit, il est à la fois nécessaire de prendre conscience de ses manques et besoins que de démarrer le changement par petites touches au quotidien.

Découvrez, ci-dessous, quelques conseils vous permettant de lutter contre la solitude.



S’interroger sur ses besoins


Pour éviter de se tromper de priorité, il est important de savoir hierarchiser ses besoins et ses manques. Posez-vous la bonne question.

  • Est-ce que votre sentiment de solitude est lié à la perte de liens sociaux tels qu’un chômage, un déménagement, une maladie, etc. ?

  • Est-ce qu’il est arrivé suite à une rupture amoureuse ou familiale ?

En répondant à la question, vous pouvez identifier le besoin ou le manque le plus important et le plus pénible pour vous. Cela vous permettra de mieux cibler votre priorité et donc d'y voir plus clair dans vos attentes. Cela vous permettra également de ne pas penser en permanence à votre solitude ce qui engendre un sentiment d'impuissance étouffant toutes les volontés de mettre en œuvre le changement pourtant souhaité.



Prendre soi de soi


L'isolement et le repli sur soi non volontaires sont des facteurs de dépression et d'altération de l'estime de soi. Plus vous vous sentez exclu, moins vous vous attribuez de valeur personnelle et moins vous serez bien traité. Avant de renouer avec les autres, il vous est donc essentiel de recommencer à prendre soin de vous physiquement et émotionnellement. Soignez votre apparence physique, pratiquez des activités physiques, sportives ou artistiques. N’hésitez pas à établir une liste des choses qui pourront vous procurer du bien-être au quotidien. Privilégiez les petits plaisirs, prenez le temps de discuter avec les personnes que vous rencontrez que ce soit un voisin, un commerçant, une personne qui doit patienter avant l'arrivée d'un bus ou d'un rendez-vous et évitez de penser que ce n'est pas cela qui changera votre vie. Enfin, prenez le temps de lister vos compétences et talents divers et relisez régulièrement votre liste pour retrouver votre confiance en vous.

Les ouvrages en développement personnel, un coaching ou encore une aide tel que les runes pourront être des outils solides pour sortir de la solitude.



Combattre la négativité


Selon les chercheurs, le sentiment de solitude et d'isolement rendrait les gens plus négatifs et plus critiques. Pourtant, ces deux penchants vous empêchent une ouverture relationnelle. Il est alors essentiel d’identifier les moments où vos croyances pessimistes ou vos jugements trop critiques ont pris le pas sur votre bienveillance et votre confiance dans la vie et dans les autres. Puis, essayez de trouver des arguments pouvant contredire chacune de ces croyances ou constats négatifs.


A la fin de chaque journée, essayez de pratiquer un exercice de gratitude. Pour ce faire, repassez-vous le film du jour et repérez tous les petits moments qui ont été agréables ou enrichissants. Puis, attardez-vous sur chacun d'eux en les revivant et les remerciant.


Il existe une méthode que beaucoup de parents pratiquent, elle consiste à faire un tour de table où chacun doit à son tour dire une chose qu'il a détesté puis une chose qu'il a aimé. Cette méthode permet à chacun de s'exprimer, d'en savoir davantage sur les autres, mais aussi de prendre conscience que l'on peut trouver de bon dans chaque jour. Au fil du temps, vous aurez un regard plus bienveillant sur le monde et les autres. Vous pourrez alors aller vers les autres plus facilement avec cette envie de prendre une place dans un monde moins hostile.


A ce stade, vous pourrez vous fixer comme objectif, de faire plaisir ou rendre service à quelqu'un, une fois ou deux par semaine, ainsi votre estime de soi va considérablement s'améliorer.




CRÉEZ DE NOUVEAUX LIENS


En négligeant les petits liens du quotidien, vous vous enfermez dans un sentiment de solitude. Pourtant, une vie relationnelle et sociale est tissée de mille et un petit fils différents. Ayez le courage de nourrir tous les jours les échanges que votre journée vous offre : avec vos collègues, les commerçants que vous fréquentez, vos voisins, etc. Vous pouvez, par exemple, déjeuner plus souvent avec vos collègues, vous pouvez également rejoindre un groupe d'activité ou une association de quartier afin de tisser ces petits liens. Enfin, vous pouvez essayer de retrouver par Internet des anciens copains ou amis de lycée ou de l'université, voire des membres de votre famille.



Prendre soin des autres


Sachez que se sentir utile vous permet de renforcer la bonne estime de soi et changer la dynamique relationnelle. C'est aussi la meilleure manière de sortir de l'isolement affectif et de renouer avec le sentiment d'appartenance à la communauté des Hommes.

Demandez-vous comment vous pourriez aider et soutenir les autres ?

Si vous vous demandé plutôt pourquoi vous ne recevez rien de personne, faites une introspection, les runes de guérison peuvent vous y aider. Mais maintenant il s'agit surtout de trouver des solutions pour se tourner vers les autres.

Il existe plusieurs manières d’aider les autres. Vous pouvez, par exemple, offrir à vos voisins des pâtisseries que vous auriez cuisiné, faire du bénévolat, proposer vos services à des personnes âgées dans votre quartier ou encore vous investir dans un refuge animalier.



Bien dormir


Vous vous demandez sans doute quel est le lien entre le sommeil et la solitude ? Pourtant, des chercheurs ont constaté que le manque de sommeil ou un sommeil de mauvaise qualité avait un effet «désocialisant». Non seulement les mauvaises nuits ont un impact négatif sur votre humeur et vos émotions, mais la fatigue et l'irascibilité vous poussent également à vous replier sur vous-même.



Découvrez la thérapie par les runes avec pour objectif votre épanouissement personnel.

Pour obtenir plus d'informations sur le tirage de runes et leurs interprétations, prenez RDV avec votre interprète.

  • Facebook - tirage de runes
  • Pinterest - tirage de runes
  • Instagram - tirage de runes
www.tirage-de-runes.com

© 2020 - PS DEVELOPPEMENT | CGU/ Mentions légales