TIRAGE DE RUNES PAR TÉLÉPHONE ET EN LIGNE AVEC SOPHIE

  • Tirage de runes

Tirage de runes : origines historiques de l'art nordique de la divination

Tout savoir sur les runes de divination


Les érudits ne sont pas totalement d'accord quant à la première apparition de l'écriture runique en Europe occidentale. Les premières traces épigraphiques datent de 1500 ans avant J-C. La genèse de l'écriture runique s'est produite lorsque les symboles picturaux pré-runique ont fusionné avec des éléments des alphabets latin, grec, étrusque et italique du nord, déjà existant.

Le même mot rune, a incontestablement le même sens quel qu'en soit la langue. Ainsi le mot rune signifie "chuchoter" en allemand, "parler bas" en anglais, "parole sacrée" en finnois ou encore "secret" en islandais.


Pour commencer les éléments naturels tel que des brindilles, des pierres servaient à la divination par les runes. Au fil des siècles, les runes ont été gravées dans du bois, du métal ou encore du cuir. Elles avaient un sens sacrées et sont devenues le premier oracle constant de l'Europe occidentale.



Les preuves historiques sur les runes de divination


En plus des « runes de victoire » mentionnées dans le Sigrdrífumál, l’Edda poétique semble également confirmer que les runes seraient divine. Les runes ont été aussi mentionnées dans un contexte de divination, de guérison et de nécromancie, c'est ce que révèle le Rúnatal ("Dénombrement des runes"), un des poèmes qui compose le Hávamál




Historiquement, les runes sont issues des cultures germaniques et nordiques. Selon Tacite dans Germania, 10, on trouve un témoignage détaillé de seconde-main : « Aucun peuple ne pratique avec plus d'assiduité les augures et la divination. L'usage de la cléromancie est simple. Une petite branche est coupée d'un arbre fruitier et taillée en petits morceaux ; ces derniers sont différenciés par certaines marques, et jetés négligemment et au hasard sur un vêtement blanc.


Pour les questions publiques, le prêtre de l'état particulier ou en privé, le chef (père) de famille, invoque les dieux les yeux tournés vers le ciel, puis, prend chaque morceau de bois trois fois, trouve en eux un sens d'après la marque qui y a été précédemment gravée. lorsque l'augure est favorable, la consultation est finie pour la journée ; s'ils l'autorisent, la confirmation de l'augure est encore requise ».


Cependant, ce texte de Tacide est sujet au débat car à l’époque où il écrivait, les runes ne semblent pas avoir été en usage.

Dans le chapitre 38 de la saga des Ynglingar de Snorri Sturluson, le roi de Södermanland, Granmar a voyagé vers le temple d'Uppsala pour le sacrifice saisonnier et « Là, les copeaux tombèrent d'une manière qui disait qu'il ne vivrait pas longtemps ».

Dans les arts divinatoires, les runes étaient tracées sur les morceaux de bois. Mais, d’après Régis Boyer, les runes n’avaient pas de caractères magiques en elles-mêmes.



Runes de divination : systèmes modernes


Autour de la Seconde Guerre mondiale, des occultistes nazis utilisaient les runes d'Armanen, « révélées » à Guido von List en 1902, comme divination magique. Plus récemment, le système de List a été fondé par des occultistes néo-païens.

Dans les années 80 et 90, plusieurs systèmes modernes ont été publiés. En 1982, Ralph Blum a écrit le premier livre sur la divination runique.

Les runes sont incisés dans l'argile, des carreaux de pierre, des cristaux, des morceaux de résine, de verre, ou encore de pierres polies. Avant de les lire, on les jette au hasard ou tirer une à une dans un sac fermé. Pour ses interprétations, Blum a puisé ses sources sur les livres décrivant la divination du Yi Jing en Chine.

  • Facebook - tirage de runes
  • Pinterest - tirage de runes
  • Instagram - tirage de runes
www.tirage-de-runes.com

© 2020 - PS DEVELOPPEMENT | CGU/ Mentions légales